La TVA, ce frein à la sortie de crise
Écrit par Marwina   
09-11-2011

Aujourd'hui, Libération nous gratifie d'un article fort interessant - bien que baclé - sur les différents taux appliqués de TVA à travers l'Europe.

Le TOP TAXE en Europe

TVA en Europe, d'après Libération

Je reproduis ici leur principal tableau, dont les chiffres restent à vérifier dans la mesure ou ils se contredisent dans le corps de l'article (en inversant deux données concernant la Grèce)

Que constations nous? Dans toutes les occurences, sauf une (la restauration sur ce tableau, le théatre sur les autres) c'est la Grèce, le pays qui s'en sort le moins bien, qui est en top du top taxe ou pas loin du top. Elloquant, car, que ce soit le chiffre de lar estauration ou du théatre qui soit juste, l'un comme l'autre sont des activités qui viennent après l'essentiel.

Regardons de plus près sur la comparaison, et notons que les pourcentages des dépenses les plus essentielles (produits agricoles, transports, produits alimentaires) sont égallement tous trois les plus élèvés de la liste. Tandis que les loisirs (toujours cette indécision génate sur le fait de savoir s'il faut se fier à ce graphique ou aux autres pour le théatre et la restauration) restent (à part pour l'un) en seconde position du top taxe.

Pour l'alimentaire, la moyenne européenne se situe autour de 6.5%. La Grèce bénéficie donc d'un facteur deux dans le Top Taxe.  Sur la restauration, prenant en compte le tableau en l'état, la moyenne est de 15.25%, donnée à 6.5% la Grèce est à moins de la moitié. Les livres sont à 5.75%, un point d'écart pour la culture. Le théatre monte à 15.3%, dix points dans les dents quand même. Les produits agricoles sont à 19%, soit 4 points d'écart. Et enfin le transport, à 8.5%, se prend 4.5 points dans la face.

La Belgique, pays qui, actuellement, s'en sort le mieux, est partout légèrement en dessous de la moyenne sauf pour la restauration.

L'Allemagne, dont on nous vante tant les mérites - bien qu'elle soit autant en faillite que tous les autres pays -  est très légèrement au dessus de la moyenne, mis à part pour la restauration.

L'Italie, qui vient de rentrer dans la zone de turbulance, comme l'Espagne, ont des politiques assez proches, moins faciles à généraliser vis-à-vis de la moyenne. Ils sont plutôt en dessous pour l'alimentaire, dans la moyenne ou au dessus pour les transports, légerement en dessous ou 3 points au dessus pour les produits agricoles, franchement en dessous pour la restauration, en dessous aussi pour les livres et au dessus pour le théatre. Au Royaume uni, sigularité de trois 0% (alimentaire, livres et trasports) et un 20% pour les produits agricoles: mais il faut se rapeller que là bas, les fermes sont immences et possédes par de gros ou très gros producteur qui n'ont rien de la fragilité du paysan français et son exploitation familliale.

Moyennes globales:

En France, 6.75%. En Allemagne,  11%. RU, 10%. Espagne, 10%. Italie 11.6%. Belgique, 9.5%. Grèce, 14.1% loin devant.

On retiendra de cette comparaison que l'efficacité des taux de TVA (pour plomber la croissance) n'est pas directement comparable suivant les pays, mais que, dans l'absolu, les pays qui s'en sortent le mieux restet ceux qui pratiquent des taux de TVA pas trop absurdes. C'est à dire pas ceux de la Grèce, qui fait quand même globalement figure d'exception. 3 points de TVA en plus que l'Allemagne sur ces quelques valeurs, 3 points de croissance en moins et 3 points de dette en plus. Que demande le peuple?