Cornichons et des Concombres (Des)
Écrit par Marwina   
25-02-2007

Des Cornichons et des Concombres

Image

 Métaphore potagère sur les comparaisons éhontées en politique et ailleurs... 

 

        Il existe certains cornichons (ils sont nombreux) qui se prennent pour des artichauts. Alors évidemment, c'est assez risible. Mais il ne faut pas autant les appeler "concombres", tant bien même que le concombre ressemble à un gros, très gros, cornichon, et tant bien même qu'un jeune concombre immature, et dont le potentiel de croissance n'est pas encore exploité, peut être pris pour un cornichon. (Et tant bien même que préparé dans du vinaigre, le cornichon mature ou le concombre qui n'a pas eu le temps de grandir ont à peu près le même goût.)
      Le concombre et le cornichon ne sont en effet pas le même légume, même si ils appartiennent tous les deux à la famille des cucurbitacés. La courge aussi est un cucurbitacé, mais qui irait la confondre, elle et sa teinte orange vif, avec un cornichon où un concombre? (NB: certaines courges, d'ailleurs, détestent se voir qualifiées de citrouilles, de même que les citrouilles n'aiment pas que l'on les appelle potirons, mais cela est une autre histoire... ...)

       Mais pourquoi, me direz-vous, est-il si grave de traiter un concombre de cornichon, puisqu'ils se ressemblent à un certain stade de leur développement, et surtout, puisqu'ils sont de la même grande famille des cucurbitacés?
       Et bien c'est simple. C'est tout bêtement parce que les cornichons, malgré leur petite taille, peuvent vous en pondre une pendule. Or, une pendule, surtout grande époque (les cornichons aiment les pendules grande époque), et en horlogerie fine, avec tout le chwanana et les dorures, c'est lourd quand ça vous tombe sur le coin du pied. En plus, une pendule, c'est cher. Très cher.

      Donc, pour une simple erreur de légumineuse, on s'expose à la vengeance du cornichon par le biais de la pendule! La pendule étant la seule arme, le seul argument et le seul alibi du cornichon, c'est lui faire trop d'honneur que de le laisser s'en servir. C'est une première raison.

     La seconde est la suivante. Le cornichon reste ce qu'il est. Une espèce d'excroissance ridicule et pustuleuse, qui ne pourra guère grandir. Un petit truc rikiki, qui n'est même pas mangeable hors assaisonnement. Le concombre, lui, fait beaucoup plus sérieux. Si bien que, en confondant les deux, l'on fait encore trop d'honneur au cornichon.

       Le cornichon est imbu de lui-même par nature, et il ne sait pas rester à sa place... Inutile de l'aider en le traitant de concombre, surtout si c'est pour s'entendre répondre qu'il est un artichaut.
D'un autre côté, son égo est bien trop démesuré pour qu'il se reconnaisse en temps que petit cornichon.... Sinon, il ne se prendrait pas pour un artichaut!  C'est si joli les artichauts en fleurs, leurs pistils d'un bleu de Klein si pur dans le soleil... - vous avez déjà vu une fleur de cornichon? Avouez que la formulation prête à rire! Alors... ... Alors voila, cela nous donne l'attitude à adopter face au cornichon. Il faut le traiter de cornichon.
Et je peux vous le garantir, il n'y à pas de meilleur argument pour lui faire face!!!

 

 


Bien à fous.... enfers et contre tout!

Lady Marwina, forte défouée...

 

 

Image

Le résultat exhaustif d'une recherche "Google images" en date du 25/02/07,

Mots clés "affiche de campagne de sarkozy"

De l'art de la dégustation : vinaigre aux épices ou bien nature? 

 

****** 

 

Image

Plus intrigante, la première page de résultats sur le mot clé "hitler",

toujours dans Google image, en date du 25/02/07.

Seconde ligne : (sic) "bush hitler as one" (!!!)

"Cornichon en salade et concombre au vinaigre" : goûts et saveurs de la nouvelle cuisine...