Index arrow Index arrow Derniers articles parus arrow La montée des "idées du FN"

La montée des "idées du FN" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Marwina   
05-01-2014

Des raisons de la montée en puissance des idées xénophobes, homophobes et réactionnaires en général

 

Bien sur le titre est choisi à dessein.

La grande mode, actuellement, est à accuser toutes les personnes participant à la levée de boucliers de la gauche contre les idées réactionnaires de faire le "jeu du FN".  Par exemple, si vous votez Front De Gauche, vous faites le jeu du FN. Si vous critiquez les mesures libérales prises par le gouvernement PS, vous faites le jeu du FN. Si vous vous lancez dans l'écriture de billets de blog sur Internet pour dénoncer le racisme ordinaire, vous faites le jeu du FN. Si vous parlez de Dieudonné, des propos de Valls sur les Rroms, de l'épée de Damoclès fiscale qui pèse sur Médiapart, vous faites le jeu du FN. Etc.

En fait, selon cette théorie à la mode, TOUT fait le jeu du FN.

vieille gravure retouchée avec des bulle pour faire genre je suis trop swaggTout? Non, un Odieux Connard résiste encore et toujours aux débats qui font le jeu du FN!

Pour ceux qui ont la chance rare de ne pas avoir vu ce machin passer dans leur TL Twitter ou leur mur FB, ou ailleurs, par mail, par pigeon voyageur ou que sais-je, c'est ici . Mais, bon, normalement si vous avez une vie numérique vous l'avez vu passer et peut être même l'avez vous fait suivre à vos contacts.:/

Or donc...

L'Odieux Connard nous explique dans cette petite série d'images (avec un certain talent pédagigique et paternaliste)  comment nous, vous, eux, tout le monde en fait fait le jeu du FN et de ses idées absurdes, alors que, si nous étions intelligents, le problème serait réglé en deux secondes. Parce que, si nous étions intelligents, nous ne nous contenterions pas de dire "bouh caca pouet" mais nous aurions des arguments simples et percutants à répondre dans chaque diné de famille qui part en sucette sur des thèmes ractionnaires et tout.

AH!

L'Odieux Connard est ce que j'appelle, personnellement, un Coin-Coin La Rifllette.

(Pour ceux qui voudraient savoir,  je perpétue par là l'héritage de ma Grand-Mère, qui, petite, a apprit la lecture sur les aventues en BD de Coin-Coin la Rifflette et de sa sœur Cul-Cul la Praline. Voilà, vous savez à présent la référence. Devinez lequel des deux gamins est passé à la postérité dans cette société patriarcale sexiste? Bingo! Bref.)

@Uneheuredepeine (#FF) a pris le temps de déconstruire entièrement ce billet en quelques tweets , je ne reviendrais pas sur ce point car sa critique est suffisament complète. Si vous ne l'avez pas lu, faites le avant de continuer ce billet, SVP.

 Mon projet était de parler des vraies raisons de la montée des idées réactionnaires. Et là on y revient: je me refuse à parler de la montée du FN, la montée du FN n'est pas le problème. Le problème est la montée des idées réactionnaires. Si on ne rencontrait les idées réactionnaires qu'au FN, ce serait bien plus simple! Oui, mais, hélas, ce n'est pas le cas. On rencontre les idées réactionnaires au FN, c'est leur fond de commerce. Mais on les rencontre égallement ailleurs. La plupart du temps, elles ne sont même pas déguisées.

screen d'un titre immonde et raciste du Figaro

Ce titre du Figaro complètement dans le goût de ce que l'on trouve aujourd'hui à peu près de partout est une belle illustration de l'origine de la montée des idées réactionnaires.

En fait.

Les idées réactionnaires ont le vent en poupe NON PAS parce qu'il y a des gens de gauche qui les critiquent mais pas comme il faut,

MAIS,

parce qu'il y a des journeaux de droite qui leur donnent du crédit en argumentant en leur faveur, partout, tout le temps, sur tous les supports, l'intégralité du temps via des enquetes partiales et truquées, en mentant effrontément à leurs lecteurs, en sortant des âneries et des contre-vérités à tour de bras le tout illustré par des photos choc comme celle-ci, pas toujours correctement légendées et sourcées par ailleurs.

Voilà le terrible problème.

Les idées réactionnaires gagnent du terrain parce que les médias sont réactionnaires, et qu'ils font strictement tout pour convaincre la population que le point de vue réactionnaire est un point de vue parfaitement légitime et défendable. 

Le plus emblématique sur le sujet étant bien sur cette manie de parler des "idées du FN" comme si le fait de ne pas être au FN immunisait contre les idées qui puent. On ne peut pas discuter avec le FN, oh non! Mais reprendre ses thématiques dans son argumentation politique puis faire un plat sur la terrible montée du FN, oui. TAH-DAH!

Valls ne fait pas autre chose lorsqu'il se permet une sortie odieusement raciste sur les Rroms. L'affaire Léonarda n'est pas autre chose que l'adoubement par le PS de gouvernement des thèses d'extrême droite sur les dangers que représenteraient, dans le délire xénophobe, les Rroms. Lorsque la gauche s'insurge de ce fait, elle ne fait pas le jeu du FN, elle se lève au contraire contre l'effet tâche d'huile des idées réactionnaires polluant jusqu'aux élites défraichies du PS.

Ce n'est pas plus compliqué que cela.

La question suivante serait: mais pourquoi donc toutes ces personnes qui diffusent des idées réactionnaires, comme le Figaro, par exemple, sont incapables de se rendre compte que tous leurs arguments politiques tournent autour de la validation des thèses réactionnaires?

Deux possibilités:

1° Ils peuvent s'en rendre parfaitement compte, dans le cas ou ils assument le fait d'être de bon réactionnaires bien de chez nous, simplement ils utilisent de temps à autre la technique de l'homme de paille afin de se faire passer pour des "gentils" qui ne "sont pas du FN" et "combattent les idées du FN". Le but est de sortir du contexte "programme du FN" les idées réactionnaires afin de les rendre acceptables.

2° Ils peuvent ne pas être au courant qu'ils sont tout aussi réactionnaires que le FN, et ne pas être capables de faire la différence entre une idée réactionnaire et une idée progressiste si l'idée réactionnaire n'a pas son étiquette FN. Dans ce cas, ils peuvent être de bonne foi convaincus qu'ils ne participent pas à l'émergence des idées réactionnaires, puisque, de leur point de vue, seul ce qui sort de la bouche d'une personne du FN est mal, parce que c'est le FN.

Personellement, mais c'est un point de vue, je pense que la rédaction du Figaro se situe plutôt dans le cas n°1, en temps que réactionnaires assumés, tendis que les élites défraichies du PS ont suffisament perdu de vue ce qu'étaient l'idéal Laïque et Républicain de Gauche pour se situer en n°2.

Ce sont bien entendu les réactionnaires assumés qui font le plus progresser les idées réactionnaires: ils ont une réelle volonté et une réelle stratégie pour se faire. Mais les réactionnaires qui s'ignorent ne sont pas en reste, en ce qui concerne les élites défraichies du PS, leur rôle est certes secondaire mais double et d'un réel seccours pour les réactionnaires assumés:

Premièrement, par leurs bétise, ils permettent aux idées réactionnaires de paraitre raisonables en temps que consencus transcendant les courants politiques: le fameux «Même le PS se rend compte qu'il y a un problème avec les étrangers!» qui deviendra vite: «Même la gauche  comprend qu'il faut durcir les politiques d'immigration et que les étrangers sont un danger pour la France» (et facepalm powa).

Deuxièmement, en temps que poids lourd politique étiqueté à gauche, le PS sappe complètement et à sa base toute tentative de lutte d'une gauche rassemblée contre les idées réactionnaires. Très simplement parce que les élites défraichies du PS ont l'outrecuidance de se servir de leur poids et de leur image, hérités d'un temps ou le PS avait effectivement des idées de gauche progressiste et combattait les idées réactionnaires, pour écraser toute autre forme d'alternative. Or il est impossible de combattre les idées réactionnaires sous l'égide d'un parti dirigé par des réactionnaires.

 Il résulte de tout cela que le seul rempart actuel contre les idées réactionnaires est:

Côté PS,

- La base militante du PS, donc l'action et le discours sont systématiquement ridiculisés par les élites défréchies qui les chapeautent. Je les plains sincèrement.

- Les quelques rescapés PS épargnés par la mouvance reactionnaire, qui ont résisté mais sont encore au PS, comme Filoche par exemple, régulièrement ridiculisé par ses pairs. Je le plains encore plus. Sérieusement, je n'aimerais pas être à sa place.

Côté progessistes,

- Les militants de groupements comme le Front De Gauche, qui font ce qu'ils peuvent avec l'avantage indéniable de ne pas voir leurs luttes systématiquement tournées en ridicule par leurs têtes d'affiche, ces dernières étant égallement progressistes et anti-réactionnaires

- Tous les indépendants, non allignés, qui apportent avec eux leur petit pierre à l'édifice de la lutte contre les idées réactionnaires. Ces derniers sont les plus nombreux, de loin, et ce sont eux qui bénéficient du plus haut degré de liberté quand au choix des armes. La plupart d'entre eux sont des personnes de gauche, ce qui est plutôt naturel (j'emploie «progressite» dans son sens originel, sans tenir compte des glissements de sens et tortures diverses qu'a subit le terme) mais pas que. On peut en effet rencontrer des personnes qui se disent "de droite" et qui combattent les idées réactionnaires, c'est un peu schizophène mais cela existe. On rencontre égallement beaucoup de personnes décidées à ne pas se positioner sur la lignée classique gauche-droite, la trouvant trop vide de sens à l'heure actuelle.

Bref, je n'ai pas mis "gauche" parce que c'est un petit peu plus compliqué que cela, même si l'écrasante majorité des indépendants combattant les idées réactionnaires développent en réponse des thèses résolument anti-libérales qui les font être qualifiés de "gauchistes" voir "d'ultra-gauche" ou autre sobriquet par les médias. Indice: ce sont là bien sûr autant de tentatives de passer en dérision ces luttes anti-réactionnaires, puisque ces luttes ne sont pas sappés par un quelconque burreau composé d'élites défraichies il faut bien que les médias tentent de tuer dans l'œuf cette voix insolente.

La conclusion de tout cela, c'est que l'on est pas rendus.

Et encore moins avec des crétins comme l'Odieux Connard dans les pattes pour rajouter sa couche pitoyable au travail de sappe des médias.

 

 

 Pour réagir à cet article, vous pouvez me tweeter @Lady_Marwina

Pour débattre au sujet de la montée des idées réactionnaires, RDV sur le forum:
 

 

 
Suivant >