Index arrow Société arrow Idées Reçues arrow "Pagans" Partie V

"Pagans" Partie V Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Marwina   
10-12-2013

Ceci est une suite de billets concerant les problèmes spécifiques à l'étiquette "pagan", qu'elle soit réelle ou supposée.

Voici les liens vers: La partie I * La partie II * La partie III * La partie IV

 

 

"Pagans" * Partie V

En guise de conclusion,

 

 

Comme je viens de l'expliciter dans ce long développement, un assimilé “pagan” affichant -volontairement ou non- cette étiquette absurde sera victime d'attaques en règles. Elles peuvent êtres de l'ordre du harcèlement ordinaire, elles peuvent se combiner avec d'autres formes d'injustices chroniques : racisme, grossophobie, homophobie, misogynie, etc, suivant les cas et les situations. On pourrait naïvement croire que se faire discret dans sa non-conformité avec le dogme monothéiste protégerait des attaques mais c'est oublier, d'une part que cela n'épargnera jamais les agressions indirectes (contre ce que vous pensez, faites, êtes, par des personnes en face de vous qui ne savent pas que vous en êtes) d'autre part qu'il existe des cas, des professions, ou l'on sera assimilé « pagan » même en étant athée. Ou à la rigueur assimilé charlatan, c'est au choix.

 

Et c'est là qu'il faut bien garder en tête une notion essentielle à la paganophobie: elle n'est pas mal vue, par personne, sinon par ceux qui en sont victimes. Elle ne passe pour coupable que si elle est teinté d'autre chose: misogynie, racisme, homophobie, etc. Seule, elle ne posera aucun problème et sera même considérée comme une attitude normale. Normal pour un croyant de n'importe quelle religion tirée de la Bible de détester les « pagans ». Normal pour un rationnel de les humilier à la moindre occasion. Alors, attention : je ne dis pas qu'il est mal de se moquer du célèbre oursin avec qui le premier contact quantique dans l'astral vibratoire du troisième chakra à été possible . Mais simplement qu'être en permanence comparés et assimilés à ce genre de délire agathodémonesque est blasant. Les comparaisons avec des nazis notoires des sectes cacodémoniques étant encore pires. Simplement, et pour note, les personnes comme Isiatis (dont le billet fut à l'origine de la discussion qui déboucha sur, etc.) sont l'archétype même des gens qui ne poseront jamais aucun problème à personne, il y a quelque chose de lâche à les tacler sans s'engager à leurs côtés contre les sérieusement brûlés de l'extrémisme (quel qu'il soit). Il ne faut pas perdre de vue que nous sommes tous dans le même camp.

 

Si vous demandez où l'on rencontre les propos paganophobes ordinaires, je vous répondrais : partout. Dans n'importe quelle circonstances et n'importe quelle discussion, ils peuvent s'inviter à tout moment. Il suffit que quelqu'un évoque un turc ayant un vague rapport, l'horoscope du journal par exemple, et chacun y va de ses impressions sur le machin. La discussion peut rester bon enfant « moi j'y crois pas à ces trucs / ça marche pour moi / blah blah » mais elle peut aussi facilement dériver sur des injonctions à mettre en prison les gens comme moi. Ou les vouer aux flammes de l'enfer, ou je sais pas trop quoi. Enfin globalement que nous ne devrions pas exister pour x raisons suivant les affinités de chacun. Essayez de trouver une tablée où pas un seul convive ne serait tenté de m'accuser de charlatanisme ou de pratiques honnies par Dieu si le sujet de ma profession venait dans la conversation. Eh, ce n'est pas forcément évident.

 

Et si vous êtes athée et que vous ne connaissez rien de moi sinon mon métier, essayez donc de ne pas fantasmer sur la manière dont je l'exerce, essayez un instant de ne pas imaginer les conneries habituelles: “les gens ont besoin qu'on les rassure”, “elle vit grâce à la crédulité de tous ces imbéciles”, “elle profite du malheur des gens”, “elle se fait un fric fou en racontant des conneries qu'elle invente de toute pièces”, “elle manipule des personnes pas très cultivées et superstitieuses”, “c'est une sorte de psy au rabais sans le diplôme”, etc etc etc.

Ce n'est pas si facile, n'est-ce pas?

 

Personnellement, toutes ces crétineries ânonnées par des personnes croyant savoir mieux que moi en quoi consiste mon métier m’indiffèrent. Ceci dit, je peux comprendre que l'on puisse ne pas avoir mon détachement et être blessé par ces procès d'intentions permanents. Même si je préfère de très loin la compagnie des athées, malgré les moqueries, malgré tout en fait : parce qu'eux au moins n'essayeront jamais de m'assassiner sous prétexte que je suis une créature du Diable.

 

 

 

 

 

Pour débattre au sujet de l'intégrisme chrétien, RDV sur le forum:

 

 
< Précédent   Suivant >