Index arrow La loge de l'insondable arrow Humour arrow Prédictions 2008 :)

Prédictions 2008 :) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Marwina   
17-04-2008

Aujourd'hui Jeudi 17 avril 2008, révélations importantes sur l'année en cours! ^^

Cliquez sur « lire la suite » pour découvrir nos prédictions exclusives, faites à partir de la lecture du dépôt d'une bouteille de Côte du Rhône E.Guigal 1984 !!!

Tout sur la crise financière, ses répercutions, ses corrélations et tout le folklore...

 

Prédictions pour l'Année 2008

 


Image

Obtenues par lecture du dépôt d'une bouteille de Côte du Rhône E.Guigal 1984.
 
 

   
    La technique est simple: vous prenez une vieille bouteille, si possible aux qualités gustatives appréciables, vous la buvez avec des amis au cours d'un bon repas tout en ayant soin de laisser les dernières gouttes et le dépôt au fond de la bouteille. Une fois que les amis sont partis, vous prononcez l'incantation appropriée d'invocation des esprits et vous versez ce qu'il reste de vin dans un bol. Tournez ce bol trois fois dans la main gauche, et versez le d'un coup sur un plateau, blanc de préférence. Vous obtenez une série de gouttelettes qu'il va falloir interpréter.

Pour cela, commencez par diviser votre plateau en 4 zones, et visualisez clairement le nombre de signes à interpréter:

Image

Les quatre zones sont réparties de la manière suivante:
En bas: l'individuel / en haut: le global.
A droite: le futur / à gauche: le passé.

Dans notre plateau se trouve huit signes différents à interpréter.

 

Passons les en revue ensemble:

 

 

1/ L'étoile au centre.

 

Image

        Correspond à un événement du présent, au centre de toute chose. Nous observons au premier abord que ce signe à un centre, vide, et 5 grosses collines que complètent 2 autres plus petites, soit 7 collines en tout. Par association, nous pensons tout de suite à ce passage de l'apocalypse de St Jean, « Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. [...] Les sept têtes sont sept collines, sur laquelle la femme est assise » -- Que pourrait-donc signifier ces sept collines? Qu'est ce qui, aujourd'hui, conviendrait à la description de Babel, et qui s'assoit sur sept têtes différentes? La réponse est d'évidence, c'est bien sur la bourse et les sept banques centrales principales : BCE, RU, Suisse, EU, Canada, Australie, Japon.

 

Le centre de la figure est vide, comme manquant tendis que le tour en parait explosé, et l'on voit que cette explosion commence dans un passé très récent (crash du 21 janvier dernier) et se poursuit dans le futur proche. La bourse est en train d'exploser, cela est effectivement un fait central autour duquel tout gravite. Or, qu'est ce qui lie le tout en bourse? Le dollar, évidement, et le centre absent de la figure ne peut être que ce dollar, en continuelle baisse depuis 3 mois.

Image

La figure 1 comparée à la lettre beth 

    Si nous regardons cette figure plus en avant, nous voyons qu'elle dessine un « beth », qui est une lettre hébraïque dont la valeur numérique est 2. Mais ce « Beth » ne porte pas de « daguech » (de point en son centre), comme devrait le faire tout « beth » au début d'un mot: c'est donc d'un « beth »de fin de mot dont il s'agit. Un beth final, donc, pour la bourse, qui marque la fin (définitive?) de quelque chose.

    Ce centre vide devrait être remplit. Il manque quelque chose? Quoi? Des dollars évidemment. Lors de la crise du 21 janvier, 200 milliards de dollars avaient étés injectés dans l'économie américaine. Cette fois, nous voyons bien que le problème qui s'annonce est de bien plus grande envergure, car cette figure de « beth » est principalement située dans la zone « futur proche ». Ce n'est donc pas sur 200 milliards, mais bien sur 2000 milliards qu'il faut compter. Ces 2000 milliards mettent en scène le chiffre « 2 », valeur numérique du « beth », preuve que tout ce raisonnement est parfaitement cohérent et sensé.

*** 

 

2/ Une carte stylisée des E.-U.

 

Image

La figure 2 comparée à une carte stylisée des EU
 

    Cette tache de vin et de dépôt à la forme biscornue n'aurait peut-être pas pu être identifiée en temps que tel sans l'interprétation éclairée de la figure centrale, mais, à présent que nous savons que tout tourne autour du dollar et de la bourse, cette carte des Etats Unis, certes stylisée mais néanmoins extrêmement précise pour une tache de vin et de dépôt, nous saute aux yeux. Les EU sont donc bien le pays pris dans l'engrenage par excellence, et la présence de cette carte dans la zone « futur » nous montre bien que tout ne fait que commencer, et même que nous n'avons encore rien vu. La carte est également située dans la zone « global », évidemment, puisque ce qui arrive aux EU touche tous les pays du monde.

    Toute personne ayant quelques notions du fonctionnement de l'économie actuelle sait, par exemple, qu'il est d'une importance vitale pour les marchés mondiaux que les EU continuent d'importer autant de marchandises qu'il le font actuellement. Sans ce méga-client à la balance commerciale exceptionnellement déficitaire, combien d'entreprises feront-elles faillite faute de ne pouvoir écouler leur production ? Chacun sait également que le dollar est la monnaie dans laquelle tous les pays du monde ont converti leur réserves, et que donc, par voie de conséquences directes, une chute brutale du cours du dollar entraînerait dans son sillage toutes les autres monnaies fiduciaires dont les banques centrales ont des réserves en dollar, c'est à dire en fait toutes les monnaies fortes du monde sans exception. Les Etats Unis sont donc bien un rouage primordial du système actuel, et il est sans conteste évident que tout problème dans leur économie est un problème dans le système économique global.

*** 

 

3/ Un oeil

 

Image

La figure 3 et l'oeuil inscrit qu'elle contient

   
    Nous avons ici un oeil, clairement visible et évident dès le premier regard. Cet oeil, il est imprimé dans le passé, et semble viser la carte des états unis par l'envoie de petits traits rapprochés, comme autant de munitions. Or comment se dit « oeil » en hébreu? « Ayin ». Mais Ayin est également la XVIème lettre de l'alphabet hébraïque, celle qui, selon Eliphas Lévi, correspond à l'arcane XVI du tarot de Marseille: La Maison Dieu. Cette carte représente une tour qui s'effondre, frappée par la foudre. Son sens général habituel est un cuisant échec: cuisant échec de l'économie? Cuisant échec de « la main invisible » du libéralisme? Depuis les « subprimes » et tout ce qui suivit, il est plus que probable que cet « ayin » désigne directement cet échec la. Celui du système libéral dans son entier.

    Allons un peu plus loin sur ce point et examinons un instant la situation économique mondiale. Comme cet « Ayin » se situe dans la zone passé, à effet global, les événements qu'il décrit sont bien évidemment déjà passés, nous pouvons donc facilement faire des liens:

    L'économie mondiale actuelle, comme nous l'avons dit plus haut, s'articule autour d'un marché qui est complètement dépendant du client Etats Unis. Si ce client venait un jour à réduire son appétit, ou à rééquilibrer sa balance commerciale terriblement déficitaire, le marché en serait complètement bouleversé car ce serait la fin de centaines de débouchés pour les entreprises.

    Or il se trouve que si les Etats Unis importent tellement, c'est en premier lieu du fait de la consommation de leurs ménages. Donc, le marché mondial voit sa stabilité reposer sur la consommation des manages américains.

    Or il se trouve que la consommation des ménages américains ne se base non pas sur l'épargne de ces mêmes ménages, mais sur leur endettement. Autrement dit, ils achètent non pas avec de l'argent qu'ils ont, mais avec de l'argent qu'ils empruntent. Cela était notamment rendu possible par leur système particulier de prêts immobiliers, qui permettait d'emprunter d'avantage tant que grimpe le prix de la maison. -- Donc, le marché mondial voit sa stabilité conditionnée par la capacité d'emprunt des ménages américains, capacité d'emprunt qui est elle même conditionnée par la hausse de l'immobilier.

    Comme les marchés immobiliers des EU se sont écroulés l'an dernier, beaucoup de ménages se sont vus privés de leur capacité d'emprunt, et contraint à rembourser. Comme ils ne le pouvaient pas, leurs biens immobiliers ont étés saisis, et mis en vente. Comme beaucoup de biens immobiliers ont étés saisis en même temps, le nombre de mise en vente à beaucoup augmenté d'un coup, ce qui a aggravé la chute des prix de l'immobilier. Le prix à donc encore baissé, et des ménages qui n'avaient pas encore fait faillite se sont retrouvés aussi dans la mouise, contraints de vendre. Etc etc. C'est ce jeu de dominos la que l'on a appelé « crise des subprimes ».

    Donc, en conclusion de quoi nous pouvons réduire notre théorème sur la stabilité du marché mondial à une expression simple, qui est la suivante: le marché voit sa stabilité conditionné par l'absence de la crise des subprimes. Voilà pour l'explication de l'oeil en figure 3. Il signifie tout simplement que tout s'écroule aux EU.

*** 

 

4/ Une goutte d'eau

 

Image

Cette goutte d'eau est celle qui fera déborder le vase, et provoquera la chute définitive du dollar. Mais elle se situe dans le passé! Comment est-ce possible?

Simple: cette goutte d'eau fait référence à des événements qui ont déjà eu lieu, mais dont personne ne se soucie vraiment jusqu'à présent. Le retour de bâton n'en sera que plus vif.

Observons un peu le dollar. Que savons nous de cette monnaie?

C'est une monnaie fiduciaire, imprimée par un groupe privée, la FED, qui est une sorte de regroupement de banquiers. Le gouvernement américain ne faisant jamais qu'emprunter l'argent de son pays à ces banquiers là, qui eux le créent de toute pièce, ex-nihilo, selon une politique économique précise tout de même. (C'est à dire en gros qu'il leur en coûte la valeur de l'encre et du papier, mais ils doivent évidemment faire attention de ne pas trop tirer sur la planche à billets, dans la mesure ou cela provoque de l'inflation des prix et une chute de la devise.) La base d'une monnaie fiduciaire est qu'elle tire sa valeur non pas d'une quelconque référence concrète et palpable, mais de la confiance qu'on lui porte. Si la confiance disparaît, la valeur de la monnaie disparaît.

D'autre part, nous savons qu'il existe environ 4 fois plus de dollars en circulation que de richesses disponibles sur la planète. Autrement dit, si le dollar était la seule monnaie au monde, il faudrait rationnellement diviser sa valeur par 4 pour avoir un étalon concret de ce qu'il vaut. (mais le dollar n'est pas la seule monnaie) En parallèle, depuis quelques dizaines d'années, nous avons pu observer que la quantité de dollars augmentait de 10% quand la quantité de richesses disponibles à la surface de la planète augmentait de 1% seulement. On appelle ça une croissance exponentiellement décalée du nombre de billets, je vous laisse imaginer de combien il faudrait diviser la valeur du dollar, en fin de comptes, pour obtenir quelque chose de cohérent.

De la, une question se pose: si tout cela est vrai, comment se fait il que le dollar ait encore la confiance des marchés? La réponse est simple: les marchés dépendent du dollar, dans la mesure ou toutes les monnaies fortes du monde ont leurs réserves en dollars. Si le dollar coule, la valeur des réserves de tous les pays riches du monde coule par la même occasion. Or c'est bien évidement la valeur de ces réserves qui conditionne la confiance dans les monnaies respectives de tous ces pays (qui sont fiduciaires aussi, évidemment). Comme il est difficile de spéculer ou même de conserver un marché mondial sans une certaine stabilité des monnaies et des réserves, on peut dire à la sortie que l'existence du système économique actuel est conditionné par la valeur du dollar, et donc par la confiance que l'on prête à cette monnaie.

Le résultat, pour l'instant, c'est que les pays stockent de toutes parts des dollars, qu'ils évitent de remettre en circulation, dans la mesure ou la simple mise en circulation des dollars stockés à droite et à gauche ferait imploser cette monnaie (Imaginez que les 10% de dollar en plus a chaque 1% de bien en plus soient soudain en liberté... 1929 ferait gentillet à coté de l'inflation que cela déclencherait). Le dollar est donc tenu de manière purement artificielle. LA grosse goutte d'eau qui fit déborder le vase est déjà là, mais personne ne s'en est encore rendu compte. CQFD.
 

 ***
 

5/ Un regard triste

 

Image

La figure 5 et son dessin reprit pour mettre en évidence le visage
 

    Situé dans le passé, et du coté de l'individu, ce regard triste. Il traduit bien sur les inquiétudes et les angoisses de tous les peuples, au niveau individuel, de chacun, devant tous les problèmes concrets de la vie: prix de la nourriture, prix du logement, prix de l'énergie, prix de l'essence, chômage, etc. Ce regard, c'est le regard des peuples, qui ne savent plus ou ils vont et ce qu'ils peuvent espérer. Ces peuples sans cesses trahis par des promesses de politiciens, sans cesses manipulés, à qui l'on distribue de la sous culture et des boucs émissaires pour que chacun se tienne à sa place de « bon citoyen »

 

***

 

6/ Une figure démoniaque

 

Image

La figure 6 et son dessin reprit pour mettre en évidence le diable
 

    Comment, dans ces deux yeux globuleux et ce museau, voir autre chose que la représentation classique du diable dans le pentacle inversé? C'est bien évidement Ha Satan qui est représenté là, le tentateur, qui tentera encore les hommes dans un avenir relativement proche. -- Pour parler de manière moins religieuse, cette figure représente entres autres la tentation de l'égoïsme. Le replis sur soi: au niveau individuel, bien sur, mais aussi au niveau global: il ne faut pas oublier en effet que la figure touche la ligne de démarcation des zones.

    D'après ce diable, nous allons donc vers un replis sur soi des pays et des individus. Elle présage en outre des conflits, des guerres, encore, et sans doute plus terribles que celles que nous vivons aujourd'hui (par procuration via les informations internationales). Présage on ne peut plus funeste que cette figure là.

    Il est a noter que ce diable est raccordé à la carte des Etats-Unis, qui sont donc selon toute vraisemblance symbolique, fortement lié au déclenchement du conflit. D'un point de vue concret, il est courant de se servir d'une bonne guerre pour détourner l'attention en cas de crise grave, par exemple en cas de IIIème choc pétrolier.

 

***
 

7/ Deux séries de points et les pointes de l'étoile

 

    Ces séries de points vont nous permettre de faire le lien entre l'oeil (l'échec du libéralisme), le beth (la bourse en implosion) et la goutte d'eau (qui doit faire déborder le vase tôt ou tard)

Image

La série de point qui part de l'oeil pour aller vers les EU 

Image

La série de points qui part du beth pour aller vers la goutte d'eau
 

        Que constatons nous? Nous avons d'abord six points qui partent de l'oeil pour aller jusqu'aux EU, les EU voisins de la bourse, symbolisé par un beth affichant 5 grosses pointes en forme d'étoile, de ce beth partent encore 4 petits points qui nous guident jusqu'à la goutte d'eau. Nous obtenons donc la suite numérique suivante: 6, 5, 4. Que peut donc signifier cette suite? Élémentaire, il suffit de se demander à quelles lettres de l'alphabet nous avons à faire. 6=F, 5=E, 4=D. Nous obtenons un mot de trois lettres: FED. L'organisme qui, justement, devrait selon le point numéro un de cette interprétation, être chargé d'imprimer pour 2000 milliards de dollars de billets verts. A ce stade là de l'interprétation, la question que pose le dépôt de ce Côte du Rhône E. Guigal 84 parait donc simple: « est-ce que 2000 milliards de dollars lancés sur le marché par la FED sous ordre du gouvernement des Etats-Unis ne pourraient pas ébranler le système économique mondial au point de provoquer une chute unilatérale du dollar et par la même la fin du système libéral hégémonique actuel? »

    La réponse est bien évidemment oui, ce pourquoi nous sommes très heureux de lire cette information dans le dépôt d'un vin plutôt que dans le journal.

 

*** 

8/ Un caillot

 

    Image
 

    Nous avons ici un caillot de dépôt, relativement solide, un gros grain de sable en somme, qui est la, au milieu, et qui s'impose. Ce gros grain de sable, je ne l'interpréterai pas, je pense en effet que la démonstration de lecture et d'interprétation que je viens de vous faire est suffisamment argumenté pour que vous ayez compris la logique de ce type de divination, et que vous soyez donc en mesure de déduire vous même le sens de cette dernière figure.

 

***

 

Conclusion:

 

    Heureusement, la voyance n'a rien de scientifique et donc, hors des propos concrets sur la situation économique mondiale, mes histoires de 2000 milliards de dollars édités par la FED, crise mondiale s'en suivant, effondrement du dollar et fin de la bourse, bref, toussa toussa ne sont bien sur que des élucubrations sans autres fondements que le contenu de la bouteille avant qu'on ne la vide pour en interpréter le dépôt. Je tiens d'ailleurs à signaler que ce vin était tout à fait délicieux, il aurait mérité de vieillir deux ou trois ans de moins mais du E.Guigal 84, c'est du E.Guigal 84.

    Cela étant, si par malheur un jour le gouvernement des Etats-Unis prenait vraiment la bouteille (de Côte du Rhône ou d'autre chose) et décidait de demander à la FED d'imprimer dans les 2000 milliards de dollars, nous serions effectivement dans la grosse grosse mouise, et pas pour faire semblant.

Conséquences directes possibles et prévisibles  
Si cela se produisait un jour

=> Inflation galopante aux EU
=> Chute verticale du dollar / faillite des banques américaines / effondrement partiel de la bourse
=> Dans le même ordre de grandeur, perte de valeur de toutes les réserves en dollar de tous les pays, sachant que la monnaie des dits pays s'appuie justement sur la valeur de ces réserves
=> Chute verticale de toutes les monnaies fiduciaires (c'est à dire de toutes les monnaies, ou pour parler plus simplement du système fiduciaire dans son ensemble) et faillite bancaire généralisée, mort de la bourse
=> Inflation galopante partout dans le monde, mais en particulier dans les pays industrialisés
=> Le chômage monte en flèche
=> Effondrement des marchés mondiaux, à commencer par celui des EU (sur lequel tous les autres s'appuient)
=> Pénuries de denrées de première nécessité, alimentaires en particulier, ainsi que médicaments, y compris sous nos latitudes (Nous ne sommes pas alimentairement indépendants, même si notre cas en France est bien moins grave que celui des anglais)
 

 

    Heureusement que cette affaire des 2000 milliards de la FED est imaginée de toutes pièces.... On respire... .. .... ...

 

Bien à fous,
Lady M.

Remerciements à Uriel pour les infos données.

---------------------------------------------------------- 

Références de cet article bientôt disponibles

(On dirait que je n'ai fait que boire, mais en fait avant d'écrire j'ai lu des bouquins d'éco ainsi qu'un certain nombre d'articles!!!) 

 
Suivant >