Index arrow Index arrow Derniers articles parus

A la une
Autre son de cloche
Crise Systémique Globale
Écrit par Marwina   
18-08-2011

La Chronique Agora est une lettre d'information sur la finance, l'économie et l'investissement tenu par des libéraux pur sucre qui assument pleinement. Leurs analyses sont souvent éclairés, et l'évolution des marchés à tendance - surtout ces derniers temps - à leur donner raison plus qu'à leur tour. Ce n'est pas systématique, bien sur, mais enfin on aurait lieu de croire qu'ils ne sont pas contrariens simplement pour se donner un genre.

 

Mais, parfois, cela derape un peu.

La chronique se veut apolitique. Elle ne l'est pas, et ne l'a jamais été - sauf à considérer qu'il n'existe pas d'autre opinion politique possible que le libéralisme. C'est là la principale faiblesse de ses chroniqueurs. Les lisant avec régularité depuis un certain temps, j'ai pu constater à plusieurs reprises que le spectre du bolchévisme n'est jamais très loin, lorsque l'on lit entre les lignes.

Lire la suite...
 
LA CONVERSION DE CHARLES MOORE
Crise Systémique Globale
Écrit par Paul Jorion   
17-08-2011

Article presslib'

 

thatcherL’article de Charles Moore, I’m starting to think that the Left might actually be right, « Je me mets à penser que c’est la gauche qui pourrait bien avoir raison », a commencé à faire des vagues dès sa parution en Angleterre, le 22 juillet, dans les colonnes du Daily Telegraph. L’article connaît un regain d’actualité aujourd’hui du fait que Frank Schirrmacher l’a longuement analysé hier dans le Frankfurte Allgemeine, dans un article dont le titre se contente de traduire en allemand celui de l’article original en anglais : „Ich beginne zu glauben, dass die Linke recht hat

Lire la suite...
 
Historique...
Crise Systémique Globale
Écrit par Marwina   
12-08-2011

Vu sur le blog de Paul Jorion.

"Karl Marx avait raison" à la une du Wall Street Journal:

Lire la suite...
 
WTF?
Spéculocratie
Écrit par Marwina   
12-08-2011

No comment.

 

nymp'

 

 
Bougez pas, je décroche la corde
Spéculocratie
Écrit par Marwina   
11-08-2011

Boursorama persiste dans le running gag.

A 14h, soit avant l'ouverture de Wall Street, c'était toujours le cauchemar sans nom. Le secteur bancaire s'effondrait et tout le monde pleurait, certains articles avaient étés "mis à jour", etc. Mais un certain progrès semblait de mise, en ce sens que le titre de la une correspondait plutôt bien au graphique. Moins drôle qu'hier, donc, même si nous remarquons que la photo fétiche apparait toujours:

running gag 4

A l'ouverture des bourses américaines, la tendance s'est inversée, et tout le monde à poussé un soupir de soulagement. Sauf le type de la photo, qui reste égal à lui même. Le running gag continue, à cette différence près que le chroniqueur commence à avoir pigé le truc. A moins qu'il en ait tout simplement marre de changer le titre de ses brèves, le voila donc qui botte en touche:

running gag 5

La conclusion, au final - et mis à part le fait que les bourses ont monté aujourd'hui, est que les investisseurs font n'importe quoi, les marchés sont nerveux à l'extrème et c'est le règne des poulets sans tête. La CAC finit à près de 3% de hausse, sans savoir pourquoi. Mais ceux qui étaient en train de se pendre ont décroché la corde, après tout: pourquoi pas. Ce n'est pas parce qu'une hausse n'est pas convainquante qu'elle ne peut pas faire des heureux!

Cela étant, selon toute probabilité, il devrait donc perdre 4% demain. Hon hon, nous verrons bien.

En attendant, je propose que chacun ici fasse un geste pour ce pauvre chroniqueur, en regardant si dès fois vous n'auriez pas une photo - n'importe quoi d'autre qu'un type à la calvitie naissante devant un bouquet d'écran, un téléphone à l'oreille - une photo qui pourrait être déposée sous licence CC et envoyé à boursorama, l'histoire d'aider ce pauvre chroniqueur à illustrer ses brèves.

 

 
Mouuarf...
Spéculocratie
Écrit par Marwina   
11-08-2011

Ha-ah! Boursorama rentabilise sa photo! (toujours la même)

Vous noterez qu'aujourd'hui, et là pour le coup, leur article à la une est raccord avec l'évolution du CAC. C'est bien pour eux, ainsi ils n'auront pas à le mettre a jour 3 fois dans la foulée.

EDIT du soir même: MDR! non, en fait ils ont changé leur article, comme vous pouvez le constater en cliquant sur le lien donné. 

joli, tierce: photo rentabilisée
 

... Encore que, si l'on fouille un peu dans les actualités des précédents pages, on trouve des titre type "Rebond des Bourses européennes après une séance noire, l'Asie limite ses pertes(AFP)" qui donnent sur... Hum. Un article mis à jour.

Et les bourses plongent. Toujours. Et le Père Noêl n'existe toujours pas plus qu'hier . Comme c'est triste...

Rendez-vous à 15h heure française pour la suite du spectacle. (argh)

 

 
Juste MDR (jaune, mais MDR quand même)
Spéculocratie
Écrit par Marwina   
10-08-2011

Celle ci valait une saisie d'écran:

 

crise et rebond douteux

Vous noterez tout particulièrement la concordance subtile entre l'heure de publication de la brève (10h14) et l'heure à laquelle la saisie d'écran à été faite.

Quelques citations de l'article:

"La banque centrale a réussi, par quelques mots, à rassurer les investisseurs", ont commenté les économistes du courtier Aurel BCG.

"La réaction des marchés actions à ce communiqué est impressionnante alors que sur le fond aucune mesure n'a été prise", ont-ils ajouté, indiquant que "la clef reste dans une amélioration des indicateurs économiques".

Profitez en bien car, quelques minutes plus tard, Boursorama l'a retiré ou plutôt, actualisé. Ce qui est d'autant plus drôle, car les cours sont remontés depuis. Nous avons donc à présent:

MDR seconde

 

Juste admirable. J'aime.

EDIT de 11h30: l'article à changé une troisème fois! Je les adoooore définitivement. Mais il n'était plus à la une, donc moins drôle pour la capture d'écran.

 

 

 


 

 
Arnaud Montebourg
Réformes
Écrit par Marwina   
09-08-2011

montebourg Arnaud Montebourg (PS) s'est récement exprimé à propos du projet appellé "règle d'or" soutenu par l'UMP et qui consisterait en une modification de la constitution pour imposer un seuil tolérable de déficit publicaux comptes de l'état. Plusieurs voix se sont élévés pour dénoncer l'absurdité de cette réforme - qui, strictement parlant, ne va pas changer grand chose: il ne suffit pas d'écrire sur un papier que plomber l'état est mal pour que les déficit se résorben. Montebourg y voit de son côté une main mise plus pernicieuse: il va jusqu'à parler de "la fin de la politique".

L'exemple donné par les USA récemment, dans un goût néocon suicidaire de type "si nous ne trouvons pas de solution, le vote pour désintégrer les quelques avantages qui permettent encore au peuple de subsister à peu près et au pays de ne pas rentrer directement dans la plus grave récession de son histoire est fait et bien fait à priori"risque fort peu de le contredire. Cela étant, il a donc déclaré à l'afp (entres autres):

"Approuver la règle d'or, c'est la victoire des marchés et la fin de la politique : les peuples perdent la liberté de faire autre chose que ce que les marchés ont décidé. [...] [Jugeant nécessaire] la mise sous tutelle du système financier avant que celui-ci ne nous mette sous tutelle lui-même [par] une loi de riposte pour soumettre les marchés à la volonté politique des européens [...] Que John Chambers, le +managing director+ de Standard & Poor's ose porter des jugements sur la politique française alors qu'il devrait être devant un tribunal pour répondre de ses actes malfaisants est devenu extrêmement préoccupant pour la morale publique"

Un bon début.

Son avis peut être consulté plus en avant sur son blog , ou il reprend son argumentaire sans trop de gants:

"Je m’oppose à la règle d’or car elle signifie la fin des choix politiques. Voter pour la règle d’or, c’est déchirer sa carte d’électeur et faire croire qu’il n’y a qu’une seule politique économique possible. Tout ça, c’est le vieux monde, celui de la domination de l’économie sur la politique, celui qui s’est écroulé en 2008. Je propose au contraire de retrouver le pouvoir de choisir. La réduction des déficits est impérative. La dette est l’ennemie de la gauche car elle obère le futur et entrave l’action ; car elle nous contraint, comme Papandréou en Grèce et comme je l’ai fait dans mon Département de Saône-et-Loire, à mener des politiques que nous n’avons pas choisies, dictées seulement par l’état de nos finances. C’est pourquoi je propose un pacte de désendettement. Un pacte choisi et assumé et non une règle subie et intouchable. Un pacte car les efforts doivent être partagés. Il commencera par une réforme profonde de la fiscalité, inspirée des travaux de Thomas Piketty, pour mettre fin aux cadeaux fiscaux qui grèvent le budget de la nation. Les efforts se poursuivront par une réforme de la fiscalité des entreprises qui permet aujourd’hui à Total de payer 8% d’impôt sur les sociétés quand les PME payent plus de 33%. Elle sera complétée par une réforme complète des niches fiscales. Ces choix sont des orientations politiques, ils appartiennent aux Français et à eux seuls."

 Enfoncant le clou dans un communiqué un peu plus loin:

"Les gouvernements européens devront enfin se décider à taxer les transactions financières pour rembourser la dette créée par la crise. La reconquête de l’indépendance financière de l’Europe est la seule condition crédible et viable pour sortir raisonnablement de la crise."

C'est bien. Lorsque tout ce sera complètement effondré et que ce sera le grand n'importe quoi, on ne pourra au moins pas dire qu'il n'y avait pas quelques politiques pour proposer autre chose que des réformes en vent type "règle d'or".


 

 

 

 
Le temps des c(e)rises
Spéculocratie
Écrit par Marwina   
09-08-2011

Pas mieux.

(Toujours ces merveilleuses citations piochées sur les brèves de boursorama ) devise shadock

"La tempête continuait de s'abattre mardi sur les Bourses mondiales, gagnées par la peur d'une nouvelle récession aux Etats-Unis et d'une contagion de la crise de la dette en zone euro, une panique qui faisait planer le spectre d'un krach. "C'est un moment horrible, un jour sombre", a commenté Chris Weston, de chez IG Markets à Melbourne. "Les gens agissent dans l'émotion au lieu de regarder la situation de manière rationnelle. C'est une panique générale". Comme depuis plusieurs séances, le climat était très volatil mardi, les Bourses faisant du yo-yo, dans le sillage de Wall Street la veille."

Ils sont meugnons, les investisseurs agissent avec l'émotion: bhah, d'un autre côté, dans l'optique d'un marché affranchi de toute règle de stabilité rationelle, ou le but est de se faire un max de blé en jouant sur les fluctuations de prix, on obtient nécessairement ce genre de chose.

Je ne comprend définitivement pas, ni ce qui les étonne, ni de quoi ils se plaignent.

Dans un genre plus lucide, sur le blog de Paul Jorion, en conclusion d'un billet invité de François Leclerc nous lisons:

"Il n’est pas nécessaire de prédire l’écroulement du système, aujourd’hui ils s’en chargent eux-mêmes ! Rivalisant, en Italie et en Espagne, de mesures destinées à réduire encore plus rapidement le déficit pour mieux précipiter l’avènement de l’effondrement."

 


 

 
le père noël n'existe pas
Crise Systémique Globale
Écrit par Paul Jorion   
09-08-2011

LE PÈRE NOËL N’EXISTE PAS !

Ce texte est un « article presslib’ » (*)

 

 

ain't ni Sant Claus...Il y a des matins – j’ai déjà malheureusement eu l’occasion de le dire à plusieurs reprises – où j’aimerais me tromper un peu plus souvent. Je ne parle pas seulement de la Bourse bien entendu, je pense aussi à Londres et, depuis hier soir, à l’Angleterre en général.

On me pose bien évidemment la question ces jours-ci : « D’où vous vient cette capacité à prévoir juste ? »

Lire la suite...
 
WTF?
Spéculocratie
Écrit par Marwina   
08-08-2011

oncle sam et le trésor videCe qui est bien avec les commentaires sur la bourse, c'est qu'ils sont vraiment souvent très autres.

Alors donc, le DJ à l'heure actuelle est repassé sous les 11.000 points, soit une chute d'un peu plus de 4%, tout cela suite donc à l'annonce de S&P de baisser la notre AAA sur la dette des USA à AA+ (ce qui reste pas trop méchant, mais les agences sont bien généreuses avec les autres pays, il n'y à donc pas de raisons.) -- Petite panique sur les marchés, toussa toussa.

Et alors, au milieu de tout ce grand cirque, voilà encore ce que je pioche sur boursorama:

"Les bons du Trésor américains étaient même extrêmement demandés lundi, refuge pour les investisseurs en quête de sécurité dans un environnement très hostile à la prise de risque, à l'image de marchés boursiers en chute."

En quette de sécurité, ils investissent donc dans le truc dont la note vient d'être dégradée, en conaissance de cause et parfaite mesure du fait que la hausse du plafond de la dette est une mesure qui n'équivaut à rien de plus que reculer pour mieux sauter. D'ou la question: sont-ils débiles ou juste suicidaires?

Bon, les USA n'ont pas encore officiellement fait faillite, pas plus que l'Europe, même si le fait que cela ne soit pas officiel ne change rien au marasme total ambiant. Mais quand même... Bon, cela étant, à la lecture des breves d'aujourd'hui, l'impression générale est celle du réveil des poules sur leur barre avec la fouine à la porte. "Ah, mince, on va se faire égorger pour de vrai en fait"

Juste pitoyable.

L'euro a baissé face au dollar, ce qui est également assez autre dans la mesure ou le gros problème actuel est un petit peu quand même l'éffondrement annoncé du système dollar. Mais c'est possiblement un détail qui aura échappé aux investisseurs en quette de "valeurs sures", tiens: je t'en mettrais des valeurs sures. MDR...

Idem pour le pétrole, qui a perdu 14% cette semaine. Juste WTF? Enfin, un truc logique au moins: l'or monte. Et l'on entend, nieh nieh nieh, qu'il pourrait monter jusqu'à 2500$ l'once. Bhah oui, et il va le faire d'ailleurs, puis le dépasser, pas de surprise. On apelle cela une bulle spéculative. Chwanana!

La suite au prochain épisode.

 

 

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Suivante > Fin >>

Résultats 61 - 75 sur 129