Index arrow Index arrow Derniers articles parus

A la une
Déclaration des droits de l'homme et du citoyen
Histoire
Écrit par Marwina   
05-04-2006

 

   Les représentants du Peuple français, constitués en Assemblée nationale, considérant que l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements, ont résolu d'exposer, dans une déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l'homme, afin que cette déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés ; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la constitution et au bonheur de tous.
   En conséquence, l'Assemblée nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l'Être suprême, les droits suivants de l'homme et du citoyen.

Lire la suite...
 
Anticonstitutionnellement
Archives
Écrit par Marwina   
01-04-2006

Anticonstitutionnellement

 

Lorsque le plus long mot de la langue française peut être utilisé dans une conversation courante de gens normaux, c'est que le pays va mal. Exemple:

 

1er Avril: « Ne trouvez vous pas que le président à agit anticonstitutionnellement hier en proposant de modifier la loi sur l'égalité des chances tout en la promulguant? »

 

=> Nous avons affaire là par exemple à un cas ou le chef de l'exécutif (le Président de la République Française), s'autorise à prétendre à des droits sur ce qui est du ressort du législatif, or la République Française comprend la séparation des pouvoirs depuis sa première constitution, celle de la révolution de 1789.

Quand il déclare: "C'est pourquoi je demande au gouvernement de préparer immédiatement deux modifications de la loi sur les points qui font débat. La période de deux ans sera réduite a un an. En cas de rupture du contrat, le droit du jeune salarié à en connaitre les raisons sera inscrit dans la nouvelle loi. Enfin, je demande au gouvernement de prendre toutes les mesures nécessaires pourqu'en pratique aucun contrat ne puisse être signé sans intégrer pleinement l'ensemble de ses modifications.", nous voyons bien qu'il y a de la part du président une demande de bidouillage sur un texte de loi qui sera promulgué, et qui donc selon les principes de la République, doit  être appliqué tel quel jusqu'a ce que les modifications soient prises en compte par le législatif: c'est à dire, dans la "nouvelle loi"

Le président Chirac à donc agit par son discours à l'encontre de ce que prescrit la constitution, c'est à dire anticonstitutionnellement.

 



Lire la suite...
 
Divorce et politique
France
Écrit par Marwina   
08-03-2006

Politique des divorces

 

Avec nos salaires de misère, nos emplois vaguement stables, avec le prix de la vie, le prix des loyers, et touti, il faut dans un foyer être au moins deux à travailler pour joindre les deux bouts, surtout en cas d'enfants. Mais avec les deux qui travaillent (pour péniblement gagner entre 2000 et 3000 euros) qui va donc:

  • S'occuper des enfants, les aider à faire les devoirs, leur donner l'envie de lire, de dessiner ou de faire un sport: en un mot se défouler de manière constructive? Heuh, la télé.

     
  • Prendre le temps de préparer un repas équilibré, de bons petits plats, qui permettent à toute la famille de découvrir de nouvelles saveurs? Bien.. Picard. Ou Pizza truc.

     
  • Prendre le temps de chouchouter l'autre, qui rentre épuisé(e) après la journée de boulo? Heuh, Joker.

     
  • Se défouler sur son conjoint au premier mot de travers? Ohh! tout de suite il y a plus de monde!

Lire la suite...
 
Voyance: mes prédictions pour 2006
Humour
Écrit par Marwina   
08-03-2006

 

 

Voyance: mes prédictions pour 2006

Le premier trimestre commence en berne avec le magnifique recul social du CPE, faisant suite au CNE: les jeune n'ont qu'a bien se tenir. Saturne est dans la course de Sirius: il y a fort à pense que la voix des centaines de milliers de manifestants ne sera pas entendue. Mercure perd sa trajectoire du côté du Scorpion: le chômage va encore monter de quelques 1,180,000 âmes d'ici la fin du printemps, mais comme 850,000 radiations arbitraires seront effectués dans le même temps, ça ne devrait pas trop se voir. Les jeunes seront les plus touchés. Le soleil en confrontation avec le cancer: de nouvelles violences dans les banlieues sont à cr'aindre pour la fin du mois d'avril.

Lire la suite...
 
Lo Isa Goy
Musique
Écrit par Marwina   
13-01-2006

Petite musique pour la paix...


http://fi.dixsous.org/
 

 

Lo isa goy el goy rérev,

Ve lo yilmédou milrama, (bis)

Lo isa goy el goy rérev vé lo yilmédou od milrama (bis)

 

Aucun peuple ne prendra les armes,

et l'on désaprendra la guerre (bis)

Aucun peuple ne prendra plus les armes, et l'on désaprendra la guerre (bis) 


 

Bien à vous,

 

 Victorine


Lire la suite...
 
Zola, pour Manet
Art
Écrit par Marwina   
18-12-2005
Tiré d'un recueil de textes écrits par Emile Zola pour son ami le peintre Edouard Manet.
 
     J'ai revu également l'Olympia, qui a le défaut grave de ressembler à beaucoup de demoiselles que vous connaissez. Puis, n'est ce pas? Quelle étrange manie que de peindre autrement que les autres! Si au moins monsieur Manet avait emprunté la houppe à pourdre de riz de monsieur Cabanel et s'il avait un peu fardé les joues et les seins d'Olympia, la jeune fille aurait été présentable. Il y a la aussi un chat qui a bien amusé le public. Il est vrai que ce chat est d'un haut comique, n'est ce pas? Et qu'il faut être insencé pour avoir mis un chat dans ce tabeau. Un chat noir, qui plus est. C'est très drôle... O mes pauvres concitoyens, avouez que vous avez l'esprit facile. Le chat légendaire d'Olympia est un indice certain du but que vous vous proposez en vous rendant au Salon. Vous allez y chercher des chats, avouez-le, et vous n'avez pas perdu votre journée lorsque vous trouvez un chat noir qui vous égaie.
Lire la suite...
 
Lamento du Jardinier
Litterature
Écrit par Marwina   
18-12-2005

 Extrait de la pièce Electre, de Jean Giraudoux

 

 

Entracte

 

Lamento du Jardinier 

 

 

    Moi je ne suis plus dans le jeu. C'est pour cela que je suis libre de venir vous dire ce que la pièce ne pourra pas vous dire. dans de pareilles histoires, ils ne vont pas s'interrompre de se tuer et de se mordre pour vennir vous raconter que la vie n'a qu'un but, aimer. Ce serait même disgracieux de voir le parricide s'arrêter, le poignard levé, pour vous faire l'éloge de l'amour. Cela parraitrait artificiel. Beaucoup ne le croiraient pas. Mais moi qui suis là, dans cet abandon, cette désolation, je ne vois vraiment pas ce que j'ai d'autre à faire! Et je parle impartiallement. Jamais je ne me résoudrai à épouser une autre qu'Electre, et jamais je n'aurai Electre. Je suis crée pour vivre jour et nuit avec une femme, et toujours je vivrai seul. Pour me donner sans relâche en toute saison et occasion, et toujours je me garderai. C'est ma nuit de noce que je passe ici, tout seul, - merci d'être là, - et jamais je n'en aurai d'autre, et le sirop d'oranges que j'avais préparé pour Electre, c'est moi qui ai du le boire; - il n'en reste plus une goutte, c'était une nuit de noces longue. Alors qui douterai de ma parole? L'inconvénient est que je dis toujours un peu le contraire de ce que je veux dire, mais ce serait vraiment à désespérer aujourd'hui, avec un coeur aussi serré et cette amertume dans la bouche, - c'est amer, au fond, l'orange, - si je parvenais à oublier une minute que j'ai à vous parler de la joie. Joie et Amour, oui. Je viens vous dire que c'est préférable à Aigreur et Haine. Comme devise à graver sur un porche, sur un foulard, c'est tellement mieux, ou en bégonias nains dans un massif. Evidemment rien ne va jamais, rien ne s'arrange jamais, mais parfois avouez que cela va admirablement, que cela s'arrange admirablement... Pas pour moi... Ou plutôt pour moi!... Si j'en juge d'après le désir d'aimer, le pouvoir d'aimer tout et tous, que me donne le plus grand malheur de la vie, qu'est ce que cela doit être pour ceux qui ont des malheurs moindres! Quel amour doivent éprouver ceux qui épousent des femmes qu'ils n'aiment pas, quelle joie ceux qu'abandonne, après qu'ils l'ont eu une heure dans leur maison, la femme qu'ils adorent, quelle admiration, ceux dont les enfants sont trop laids! Evidemment il n'était pas très gai, cette nuit, mon jardin. Comme petite fête, on peut s'en souvennir. J'avais beau faire parfois comme si Electre était près de moi, lui parler, lui dire: "Entrez, Electre! Avez-vous froid Electre?" Rien ne s'y trompait, pas même le chien, je ne parle pas de moi-même. Il nous a promis une mariée, pensait le chien, et il nous amène un mot. Mon maître s'est marié à un mot; il a mit son vêtement blanc, celui sur lequel mes pattes marques, qui m'empêche de le caresser, pour se marier à un mot. Il donne du sirop d'oranges à un mot. Il me reproche d'aboyer à des ombres, à de vraies ombres, qui n'existent pas, et le voila qui essaye d'embrasser un mot. Et je ne me suis pas étendu: me coucher avec un mot, c'était au-dessus de mes forces... On peut parler avec un mot, c'est tout!... Mais assis comme moi dans ce jardin où tout divague un peu la nuit, où la lune s'occupe au cadran solaire, où la chouette aveuglée, au lieu de boire au ruisseau, boit à l'allée de ciment, vous auriez compris ce que j'ai compris, à savoir: la vérité. Vous auriez compris le jour ou vos parents mourraient, que vos parents naissaient ; le jour où vous étiez ruiné, que vous étiez riche ; où votre enfant était ingrat, qu'il était la reconaissance même ; où vous étiez abandonné, que le monde entier  se précipitait vers vous, dans l'élan et la tendresse. C'est justement ce  qui m'arrivait dans ce faubourg vide et muet. Ils se ruaient vers moi tous ces arbres pétrifiés, ces collines immobiles. Et tout cela s'applique à la pièce. Sûrement on ne peut dire qu'Electre soit l'amour même pour Clytemnestre. MAis encore faut-il distinguer. Elle se cherche une mère, Electre. Elle se ferait une mère du premier être venu. Elle m'épousait parce qu'ille sentait que j'étais le seul homme, absolument le seul, qui pourrait être une sorte de mère. Et d'ailleurs je ne suis pas le seul. Il y  a des hommes qui seraient enchantés de porter neuf mois, s'il le fallait, pour avoir des filles. Tous les hommes. Neuf mois, c'est un peu long, mais de porter une semaine, un jour, pas un homme qui n'en soit fier. Il se peut qu'a chercher ainsi sa mère dans sa mère elle soit obligée de lui ouvrir la poitrine, mais chez les rois c'est plutôt théorique. On réussit chez les rois des expériences qui ne réussissent jamais chez les humbles, la haine pure, la colère pure. C'est toujours de la pureté. C'est cela que c'est la tragédie, avec ses incestes, ses parricides: de la pureté, c'est à dire en somme de l'innocence. Je ne sais pas si vous êtes comme moi ; mais moi, dans la Tragédie, la pharaonne qui se suicide me dit espoir, le maréchal qui trahit me dit foi, le duc qui assassine me dit tendresse. C'est une entreprise d'amour la cruauté... pardon, je veux dire la Tragédie. Voila pourquoi je suis sûr, ce matin, que si je le demandais, le ciel m'aprouverait, ferait un signe, qu'un miracle est tout prêt, qui vous montrerait inscrite sur le ciel et vous ferait répéter par l'echo ma devise de délaissé et de solitaire: Joie et Amour. Si vous voulez, je le lui demande. Je suis sur comme je suis là qu'une voix d'en haut me répondrait, que résonnateurs et ampificateurs et tonnerre de Dieu, Dieu si je le réclame, les tiens tout préparés, pour crier à mon commandement : Joie et Amour. Mais je vous conseille plutôt de ne pas le demander. D'abord par bienséance. Ce n'est pas dans le rôle d'un jardinier de demander de Dieu un orage, même de tendresse. Et puis, c'est tellement innutile. On sent tellement qu'en ce moment, et hier, et demain, et toujours, ils sont tous là-haut, tous autant qu'ils sont, et même s'il y en a qu'un et même si cet un est absent, prêt a crier joie et Amour. C'est tellement plus digne d'un homme de croire les dieux sur parole, - sur parole est un euphémisme, - sans les obliger à accentuer, ç s'engager, à créer entre les uns et les autres des obligations de créancier à débiteur. Moi, ç'a toujours été les silences qui me convainquent... Oui, je leur demande de ne pas crier Joie et Amour, n'est ce pas? S'ils y tiennent absolument, qu'ils crient. Mais je les conjure plutôt, je vous conjure, Dieu, comme pruve de votre affection, de votre voix, de vos cris, de faire un silence, une seconde de votre silence... C'est tellement plus probant. Ecoutez... Merci.

Lire la suite...
 
Abba Antoine
Mémoire
Écrit par Marwina   
18-12-2005

    " Un temps vient où les hommmes deviendront fous, et lorsqu'ils rencontreront quelqu'un qui n'est pas fou, ils se tourneront vers lui en disant: "Tu déraisonnes". Et cela parce qu'il ne leur ressemble pas."

 Abba Antoine au IVe siècle

Lire la suite...
 
Coordonées virtuelles
La boite à valise - contacts
Écrit par Marwina   
18-12-2005
Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan Toto Blop Coin Pan

Pour me joindre, une adresse:

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

marwin tux

Ou rendez-vous sur le forum Sarkostique:

sarkostique.fr

 

Retrouvez-moi sur Tweeter

Suivre @Lady_Marwina

 

 

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Suivante > Fin >>

Résultats 121 - 129 sur 129